Le pragmatique romantique

Ou l'inverse.

2005/11/01

 

Composer, autant, au temps.

J'ai le verbe enflammé par la synchronicité qui tressaille.
J'ai la verve endiablée par la nécessité qui m'assaille.

J'ai pris ton passé composé, tes trophées, tes cicatrices.
J'ai bu tes mots plus que parfaits de poésie évocatrice.
Aimé ton intelligence conditionnel présent, âme interrogatrice.
Suis délecté des imparfaits des doutes et certitudes d'exploratrice.

Tu as su mordre mes indicatifs et découdre mes infinitifs.
Tu as plu à mes désirs inconjuguables, inconnus point définitifs.
Tu es devenue si promptement délire des plus que subjectif.

Transitive, émotive, lascive, dérive, substantive.

Il a su accorder le moment d'un instant, effectivement.
Il a dû nous projectionner de par loin devant, définitivement.
Encore, encore, espérer et recevoir, trop, tant, tellement.
Ne pas y croire, déborder, capituler, recevoir, presque cruellement.

Aimer. Avoir. Être. Pouvoir. Savoir. Connaître. Découvrir. Conjuguer.
Du premier, second, troisième groupe, devoir accorder, apprécier.
De peu beaucoup faire, surpris, heureux, alors, rapiécer.
Aimer. Avoir. Être. Pouvoir. Savoir. Connaître. Découvrir. Subjuguer.

Elle est. Je suis. Nous sommes.
Vous lisez. Cette femme. Cet homme.

Plus grand que les règles d'accord.
Plus grand que les règles, d'accord?

Quand les imprévus dévalent en dévolu et que les avenues s'avalent,
les convenus se déconviennent et interviennent les valves en aval.

Se conjuguer dans les temps de l'autre, résolument ancré au présent.

Se remettre aux temps de l'autre, absolument encré à présent.

Comments:
Vraiment contente pour vous 2!
:-))
 
Va falloir penser à changer le titre de ton blogue... Je propose "Espoir de plénitude permanente" :-)
 
J'adore: les suggestions pour ton nouveau titre de blog viennent d'une lectrice! Hop! Merci stéphanie...

Sylvain, tu devrais penser à ouvrir un concours de noms! ;)
La gagnante gagne une "date" de notre agence de Match! hehe
 
C'est beau.
 
Bonjour Sylvain, c'est grâce à mon futur époux Geoffroi (Biotope [fr]), que j'ai connu ton blogue, et qu'il m'arrive de lire parfois attentivement, d'autre fois plus sommairement. Je dois dire que je le trouve particulièrement intéressant.

Ayant remarqué que tu écris beaucoup de choses personnelles, j'ai une interrogation sur un phénomène en particulier concernant le plagiat littéraire. N'as-tu pas peur de te faire piller tes magnifiques poèmes? As-tu une protection ou si tu écris sans te soucier de l'opportunisme des gens?

Je demande cela tout bonnement, parce que j'aime beaucoup écrire également mais je n'ose écrire des textes dont l'idée pourrait être prise par des passants.

Enfin, j'admire ton écriture, tu sembles avoir la verve facile, mais peut-être aujourd'hui est-ce parce que tu as trouvé ta muse.

Je vous souhaite du bonheur...
 
Publier un commentaire



<< Home

Archives

2003-01   2003-10   2004-03   2004-07   2004-08   2004-11   2004-12   2005-01   2005-03   2005-04   2005-05   2005-06   2005-07   2005-08   2005-09   2005-10   2005-11   2005-12   2006-01   2006-02   2006-03   2006-04   2006-05   2006-06   2006-09   2006-12   2007-02   2007-06   2007-07   2007-12  

This page is powered by Blogger. Isn't yours?