Le pragmatique romantique

Ou l'inverse.

2005/09/28

 

Ne plus avoir de mots et en avoir trop

Je vis plein de choses fantastiques et d'autres assez difficiles ces jours-ci, je ne peux pas encore vous parler de tout ça, certaines demandent aussi de la pudeur et de la retenue, que je vais tenter d'avoir, je suis un peu poche là dedans mais je vais prendre du recul. Une situation en particulier m'a un peu scié les jambes ce soir, me laissant sans mots.

Je ne sais pas si vous avez une idée de ce que c'est de se retrouver sans mots, mais pour un gars comme moi, c'est très difficile. Mais en même temps, ça signifie beaucoup quand je n'ai plus de mots, beaucoup. Et j'ai vainement tenté d'en trouver, de questionner, de faire l'imbécile (le con que je suis, pas très difficile, ça vient tout seul). Mais parfois la réponse appropriée c'est le silence. C'est difficile.

Alors, voilà. Trop de mot pour raconter le silence. Trop de mots pour raconter les émotions. Et je sais, je sais, c'est flou et vide et pas spécifique mais ça va rester comme ça. C'est déjà beaucoup trop de mots. Et pis là j'ai envie d'écire un poème, qui sera encore trop de mots. C'est relatif je suppose, comme elle disait.

Comments:
Tu le sais sans doute déjà = le silence est souvent plein, et les mots sont souvent vides.
;-)
bonne journée!
 
Y'a de ces musiques, dans tes silences...
 
Parfois nos états d'âme font un vacarme insensé, et tout ce qu'il nous reste comme défense est le silence.
 
Publier un commentaire



<< Home

Archives

2003-01   2003-10   2004-03   2004-07   2004-08   2004-11   2004-12   2005-01   2005-03   2005-04   2005-05   2005-06   2005-07   2005-08   2005-09   2005-10   2005-11   2005-12   2006-01   2006-02   2006-03   2006-04   2006-05   2006-06   2006-09   2006-12   2007-02   2007-06   2007-07   2007-12  

This page is powered by Blogger. Isn't yours?