Le pragmatique romantique

Ou l'inverse.

2005/03/31

 

Progression... paisible?

Je t'ai aperçue, de loin,
je me suis impregné à distance, du seuil,
je t'ai ainsi capturé dans mon oeil...

Je t'ai interpellée, soudain,
je me suis projeté à ta rencontre, peu m'arrête,
je t'ai incrustré dans ma tête...

Tu m'as répondu, taquine,
tu n'as pas hésité, toi non plus, douce dame,
tu t'es immiscée dans mon âme...

Tu m'as allumé, coquine,
tu m'as happé, tu souhaites ma petite mort,
tu as transpercé mon corps...

Alors maintenant,
joies, espoirs, questions, sourires, désirs et... douleur?

Oserais-je écrire la dernière rime?

Comments:
c'est clair que ça s'en va vers quelque chose tout ça.
 
Publier un commentaire



<< Home

Archives

2003-01   2003-10   2004-03   2004-07   2004-08   2004-11   2004-12   2005-01   2005-03   2005-04   2005-05   2005-06   2005-07   2005-08   2005-09   2005-10   2005-11   2005-12   2006-01   2006-02   2006-03   2006-04   2006-05   2006-06   2006-09   2006-12   2007-02   2007-06   2007-07   2007-12  

This page is powered by Blogger. Isn't yours?